L’Autogire

L’autogire ressemble à l’hélicoptère, mais son fonctionnement est très différent car son rotor est libre et tourne entrainé par le vent relatif (son propre déplacement dans l’air). C’est cette voilure tournante qui provoque la sustentation de l’appareil. Le moteur entraîne l’hélice de propulsion située à l’arrière de l’appareil…

 

Il est très maniable et ses vitesses s’étendent de 20 à 150 km/h. Le pilotage s’effectue par des gouvernes aérodynamiques et par l’inclinaison latérale du plan du rotor en virage.

Il peut être cote à cote, tandem, fermé ou ouvert

 

\

Conditions des puissances

–  La puissance maximale doit être de 116 CV en solo et 143 cv en biplace.

\

Conditions des poids

– Le poids maxi est de 300 kg en solo et 450 kg en biplace.

\

Avantages et sécuritré

L’autogire a besoin de peu de distance pour décoller et attérir, en cas de panne moteur, il sera capable de se poser très court à faible vitesse

Fonctionnement

Le rotor est mobile et permet d’assurer l’axe de roulis et tangage. Les ULM autogire sont connus pour être très stables en vol, même en conditions turbulentes. Un prélanceur permet de coupler le moteur propulsif de l’appareil avant le décollage pour donner les premiers tours au rotor. Quand le rotor a suffisamment de vitesse, le système de prélanceur est débrayé et sa rotation sera assurée par sa vitesse air. L’avantage de l’autogire est son faible encombrement par rapport à un ULM pendulaire ou multiaxes pour le stationner dans un hangar, et son faible coût par rapport à un hélicoptère.

Contact

Le Club ULM est situé sur la commune de Chenay, dans les Deux-sèvres (79120)

ULM-Chenay
D950, 79120 Chenay

+33 0769401322

Utilisez le formulaire ci-contre

Nous écrire

2 + 8 =